Transmettre ! Savoir-faire, métiers d'art et patrimoine culturel immatériel Cahiers du CFPCI n°6

Comment transmettre le patrimoine culturel immatériel et notamment les savoir-faire, en particulier dans le secteur spécifique des métiers d’art ? Les Cahiers du CFPCI n°6 abordent ces questions sans limiter l'analyse aux métiers, aux savoir-faire et aux objets créés.

Comment transmettre le patrimoine culturel immatériel et notamment les savoir-faire, en particulier dans le secteur spécifique des métiers d’art ?

Les contributions réunies dans ce 6e numéro des Cahiers du CFPCI, dont les auteurs viennent d’horizons divers, abordent ces questions sans limiter l'analyse aux métiers, aux savoir-faire et aux objets créés. Au contraire, l’observation a été élargie, à partir de champs disciplinaires variés, aux systèmes complexes qui permettent la transmission, dans leur différentes dimensions : 

Les espaces, les territoires, les environnements qui ont permis aux savoir-faire et aux métiers d’art de se développer, mais qui les obligent également, dans le temps, à s’adapter ;
Les modes de production qui concernent la manière des artisans de concevoir leurs œuvres, les conditions qui doivent être réunies, les matériaux, les techniques, les types de collaborations ;
Les relations nécessaires à la création, mais aussi à la reproduction de ces métiers grâce à des systèmes de transmission qui perdurent dans le temps ;
Les modes de commercialisation, de diffusion et plus largement de circulation des objets créés. 

L’innovation joue, dans ce domaine, un rôle crucial. Le dialogue est le fondement de cette innovation : entre les artisans, les artisans et leurs clients, les artisans et les institutions, entre artisans de pays différents, entre personnes qui partagent l’usage d’un objet de métier d’art. L’élément humain constitue ainsi le point fondamental de ces métiers et des objets créés. Leur importance dépasse le champ économique pour contribuer au bien-être de nos sociétés, tisser de nouveaux liens sociaux, renforcer la créativité. Ils deviennent l’expression de la diversité culturelle par les différences d’identité, qui peuvent dialoguer et s’enrichir mutuellement.

Cette édition prolonge la réflexion entamée lors du 5e colloque international de l'ethnopôle Centre français du patrimoine culturel immatériel, qui s’est tenu à Vitré les 6 et 7 septembre 2016. 

Contributeur/trice.s :

Adell Nicolas
Aikawa-Faure Noriko
Cominelli Francesca
Csonka-Takács Eszter
Familiari Christelle
Fischer Eric
Ged Françoise
Hérisset Roger
Januarius Joeri
Leclercq Pascal
Massé-Bersani Marie-Hélène
Munz Hervé
Pál-Kovács Dóra
Reverdy Pierre
Rousseau Émilie
Yvergniaux Danièle